Les 5 tendances du recrutement pour 2023

calendar icon
22/12/2022
clock icon
2 min
Muzzo

Notre équipe, toujours à l'affût des nouveautés, a trouvé les 5 grandes tendances du recrutement pour l'année qui arrive. Un article court et synthétique qui fait l'effet d'un petit shot de gingembre en cette période de froid. De quoi te booster !

Quel bilan de cette année pouvons nous tirer pour l’année prochaine ? C’est bien simple mais pas sans défi : nous avons fait pour vous la liste des 5 tendances du recrutement qui vont continuer de marquer nos pratiques l’année prochaine !

1. Recruter en valorisant le parcours professionnel des candidats via l’upskilling

Cette année a été marquée par les difficultés de recrutement des personnes qualifiées. Cette problématique, traitée par les recruteurs et recruteuses, a repoussé les stratégies d’embauche pour trouver des solutions efficaces. 

Regarder plus loin, sortir du portrait robot du profil qualifié, miser sur l’accompagnement : voilà ce qui aboutit à une hausse des recrutements basée sur Les compétences transférables. Au lieu de miser uniquement sur une expérience de travail antérieure, on complète des compétences existantes comme l’éducation financière, l’adaptabilité, la communication, la créativité, le personnal branding, etc. 

Le soutien du parcours professionnel des candidats encourage ce qu’on appelle en anglais l’upskilling : un processus d’apprentissage et de renforcement des compétences. L’idée ? Aider les collaborateurs et collaboratrices à devenir incontournables dans les équipes et surtout plus compétitifs dans leur domaine, tout en misant sur du collaboratif interne.

 

2. Les « soft skills » gagnent du terrain comme levier de rétention des talents

Les organisations attendent de profils approchés, en plus de compétences techniques, des compétences relationnelles fortes. 

Sur le marché tendu que nous connaissons, tout devient un critère de négociation.

Or la demande exprimée par les entreprises est supérieure à l’offre de profils qualifiés disponibles. 74% des employeurs potentiels interrogés s’inquiètent de leur capacité à attirer les nouveaux talents. S’assure que les soft skills soient bien associés au poste pour bien dérouler l’entretien mais aussi la rétention des talents devient un pré-requis non négociable.

3. Opter pour un recrutement de plus en plus connecté et novateur

Le recrutement en ligne est un indispensable. L'utilisation du web n’est plus une tendance mais fait partie de nos habitudes. La maîtrise de logiciels, technologies pour attirer, évaluer et recruter des candidats appropriés est omniprésente. Gérer des logiques algorithmiques aussi. Et la technologie ne fait que progresser. Et c’est à notre avantage : le processus de recrutement devient ainsi plus simple et plus efficace. De nouveaux outils se présentent à nous pour 2023 : plus de réalité virtuelle comme la métaverse, mais aussi plus de bots, plus d’assistants logiciels et plus de présence en ligne pour sourcer comme il faut.

4. Les difficultés de recrutement vont se poursuivre dans la tech

Selon l’étude de Robert Half, 90 % des DSI s’attendent à ce qu’il soit tout aussi ou plus difficile de recruter en 2023 qu’en 2022. Parmi ces 90%, 49 % estiment que cela sera plus difficile. Les préoccupations sont celles-ci :

  • L’attractivité des candidats : 68 % se disent inquiets quant à leur capacité à attirer les meilleurs candidats/top profil.
  • La rémunération des profils qualifiés : l’absence de rémunération compétitive est la préoccupation n°1 des DSI en pour attirer les talents dans les équipes.
  • La concurrence : en matière de rétention des talents, les DSI voient leurs meilleurs talents se faire débaucher à hauteur de 36 % d’entre eux.. 

 

 

5. La qualité de vie au travail pour tous et toutes

Enfin, la QVT bat son plein dans la conscience collective et devient, parmi plusieurs points, le facteur d’attractivité des entreprises. 

Le télétravail qui s’installe durablement au-delà de la crise Covid-19 est devient, réellement, un motif de rétention des talents dans les équipes, notamment tech. L’inflation donne du poids à la tension du marché et ainsi, la rémunération comme les avantages sont décuplés dans les rapports de force et d’attente.

Aussi, la diversité, équité et l’inclusion deviennent les 3 préoccupations qui montent en puissance au sein des nouvelles générations et qui font l’objet d’une attente énorme, et la mise en place d’un index gouvernemental, à la suite de la mise en place de l’index des inégalités femme-homme au travail.

Muzzo
11/4/2022
Poursuivre la lecture

Inscrivez-vous à la newsletter

Merci ! Nous avons bien reçu votre demande.
Oups! Une erreur s'est produite