Réussir son brief avec un cabinet de recrutement

calendar icon
6/12/2021
clock icon
4 min
Muzzo

Il ne suffit pas d’annoncer au cabinet de recrutement que vous avez un emploi de product owner, de commercial ou de data analyst à pourvoir pour qu’elle vous présente la perle rare. Afin de mener à bien le sourcing et le screening des talents, il lui faudra plus d’informations.

Votre entreprise

Ne vous contentez pas de vous dépeindre comme le leader du marché ou un acteur incontournable de votre secteur. Des chiffres, un état des lieux de vos accomplissements et de vos projets permettront à l’agence de recrutement de répondre aux questions des candidats et de susciter leur intérêt.

Le contexte

Pourquoi recrutez-vous ? Pour remplacer un salarié qui a quitté son emploi, pour assurer la croissance de votre entreprise ou pour faire face à un regain d’activité ?

Le poste à pourvoir

Missions, organisation hiérarchique, objectifs, outils à disposition… Soyez précis dans votre description du poste sans vous perdre dans les détails. Pour faciliter la compréhension de vos besoins, Muzzo travaille avec des recruteurs partenaires spécialisés dans les métiers de la tech, finance, logistique, conseil, banques, assurances, BTP, santé, restauration et de la culture. Ils parlent votre langage et comprennent vos besoins sans avoir besoin de long discours.

Le profil

Dressez le profil du collaborateur idéal : diplôme, expérience, compétences, soft skills… Quelles sont vos attentes ?

La rémunération

Pensez à transmettre à la fois la rémunération fixe, la part variable et les avantages proposés par votre entreprise.

Le processus

Aujourd’hui, choisir un candidat ne se limite plus à l’envoi d’un CV et à un entretien avec le service des ressources humaines. Quel est votre process de recrutement ? Si le postulant doit participer à un entretien dans une langue étrangère, un challenge collectif ou une mise en situation, mieux vaut le prévenir avant !

Définir votre mode de fonctionnement avec le cabinet de recrutement

Confier votre recrutement à un partenaire donne parfois l’impression de ne rien maîtriser. Pour éviter ce sentiment, déterminez avec le cabinet externe la méthode que vous allez adopter. Vous pouvez planifier les prochaines échéances (la validation de l’annonce d’offre d’emploi et la réception des candidatures par exemple) ainsi que la forme qu’elles prendront (rencontre, visioconférence, envoi de mails…).

Comme le recruteur va être l’ambassadeur de votre marque employeur, vous devez lui communiquer vos règles du jeu. S’il y a par exemple des entreprises partenaires ou des clients auprès desquels il ne faut pas débaucher, prévenez-le dès vos premiers échanges. Idem si vous souhaitez conserver la possibilité de recevoir des candidatures via la cooptation ou votre réseau personnel.

Rester à l’écoute du recruteur

Pendant la première partie de votre rencontre, vous avez transmis de nombreuses informations. Même si vous vous êtes montré précis, le recruteur aura des interrogations. Répondez à ces questions de façon exhaustive. Elles lui servent à affiner son évaluation et à anticiper les interrogations des postulants.

C’est aussi pour lui une façon de vous challenger, d’adapter ses conseils et de vous faire envisager votre besoin sous un autre angle. Et c’est là l’un des intérêts de faire appel à un cabinet de recrutement : envisager des candidatures que l’on n’aurait pas retenu spontanément mais qui vont au-delà de nos espérances.

Muzzo
11/4/2022
Poursuivre la lecture

Inscrivez-vous à la newsletter

Merci ! Nous avons bien reçu votre demande.
Oups! Une erreur s'est produite